Réussir son retour au travail de Sabine Bataille, aux Editions InterEditions, et avec la collaboration du Docteur Jean-Christophe Seznec de Fink.Care

 

Pour certains, travailler s’avère une expérience éprouvante. Réintégrer la vie professionnelle est un chemin qui ne s’improvise pas et qui demande une bonne gestion de soi et du monde du travail.

Cette expérience éprouvante est la conséquence de nombreux facteurs : environnement professionnel difficile, relationnel au travail malveillant mais aussi parfois due à des vulnérabilités personnelles comme le perfectionnisme à l’origine d’un trouble de l’adaptation.

De plus, nous traversons une période où le temps s’accélère. Ce qui faisait la valeur d’un professionnel une année peut être obsolète le lendemain ce qui est source d’insécurité et demande à chacun de se réinventer. Le monde de l’entreprise est aussi traversé par des évolutions et des restructurations génératrices de transitions sociales demandant à chacun une grande flexibilité psychologique pour s’adapter.

Parfois, on n’y arrive plus. On ressent une surcharge mentale, on se retrouve en lutte et on n’arrive plus à s’ajuster. Cela se traduit par de la souffrance au travail, voire du burn out, ou toutes ces pathologies recenser dans les risques psycho-sociaux.

Les risques psycho-sociaux ont été reconnu par notre société et font l’objet d’une écriture spécifique obligatoire dans le « document unique ». Le document unique est le document qui recense le plan de prévention de tous les risques encourus en entreprise. La France est probablement le pays où on possède les meilleures études sur les risques psycho-sociaux. En pratique, cela n’a pas véritablement changé pour les individus. Lorsque l’on est cassé et que l’on souffre au travail, on se retrouve bien seul pour gérer cette épreuve.

Pour aider les salariés, j’ai choisi de participer au livre coordonné par Sabine Bataille pour mettre à disposition de nombreux outils pratiques et fonctionnels afin de reprendre sa route. Après un burn out, l’être humain est cassé. La reconstruction est un long chemin où il faudra envisager différemment sa relation au travail et à soi. Ce processus demande de la créativité, de l’engagement mais aussi une dose de réalisme vis-à-vis du marché de l’emploi. Cela demande aussi de sortir de l’aversivité que nous procure le travail. En effet, après une telle épreuve, on ressent souvent comme une allergie au travail. Suite à un burn outil, est impossible de retravailler comme on le faisait avant.

Se reconstruire est un chemin qui nécessite une prise en charge psychologique mais aussi un bilan professionnel. Le cabinet RPBO propose une prise en charge globale (http://www.rpbo.fr/) pour les salariés mais aussi un accompagnement des DRH et des entreprises pour mieux réintégrer les salariés en difficulté. En effet, salariés comme employeurs ont intérêt légalement, financièrement, économiquement que tout le monde aille le mieux possible. Quant à la personne fragilisée, elle aura à se sécuriser et développer de nouvelles attitudes et habitudes pour surfer à nouveau dans la vie professionnelle sans reboire la tasse.

Alors pour vous libérer et vous délivrer, ne vous mentez plus. Osez être-vous pour être acteur de votre vie. C’est la seule façon négocier avec souplesse le présent et la vie qui s’offre à vous.

https://www.youtube.com/watch?v=kxTeFyuLM3c

Bonne lecture !